île de Goreia, Sénégal

Une île esclave de l'esclavage


de ce côté de l'atlantique
Les habitants de Goreia se baignent dans les eaux translucides autour de l'île.
Porte anti-retour I
Les visiteurs créent des silhouettes devant l'escalier, désormais vieux rose, de la Casa dos Escravos.
Fort de Nassau ou Orange,
Le principal symbole et instrument de pouvoir sur l'île de Goreia, autrefois détenu par les Français et les Hollandais.
vie de goreia
Des enfants marchent dans une rue semi-pavée et semi-feuillée de l'île de Goreia.
Université des mutants
Un résident se promène le long de la rue côtière de l'île, à l'ombre de l'Université des Mutantes, un centre international de rencontres et de conférences basé à Goreia, fondé par Léopold Sédar Senghor.
ponton de plongée
Une petite niche en ciment est utilisée par les jeunes de l'île pour socialiser, plonger et se baigner dans l'océan Atlantique.
Porte anti-retour II
L'ouverture par laquelle les défenseurs du protagonisme de l'île de Goreia et de la Maison des Esclaves assurent avoir fait passer plusieurs millions d'esclaves en route vers les Amériques.
sous les palmiers
Le passant marche le long de la longue avenue fortifiée qui traverse l'île de Goreia.
architecture coloniale
Détail d'un des bâtiments construits par les Français et les Hollandais, après la présence initiale de colons portugais sur l'île, au XVe siècle.
une baignade gorée
Les enfants se baignent dans les eaux tranquilles de l'île, à quelques kilomètres seulement de l'extrémité ouest du continent africain.
Maison des Éclaves
Les visiteurs descendent l'un des escaliers courbes qui les ramènent au rez-de-chaussée de la Casa dos Escravos.
Gorée en vue
Maison de ville sur l'île de Goreia à quelques kilomètres dans l'Atlantique, en face de la capitale sénégalaise Dakar.
formes coloniales
Fragments architecturaux de la maison des esclaves, vus d'une fenêtre au premier étage.

Est-ce que plusieurs millions ou seulement des milliers d'esclaves passaient par Goreia en route vers les Amériques ? Quelle que soit la vérité, cette petite île sénégalaise ne sera jamais libérée du joug de sa symbolique.

Deux constats continuent de nous surprendre et de nous intimider peu après notre départ de l'aéroport Léopold Sédhar Senghar, situé dans la province du Cap-Vert qu'il partage avec la capitale Dakar : cela faisait longtemps que nous n'avions pas ressenti un couple chaleur-humidité aussi oppressant. Cela faisait au moins aussi longtemps que nous n'avions pas vu autant d'hommes de plus de six pieds ensemble. Nous avons vite confirmé que l'un des attributs des groupes ethniques prédominants Wolof et Fula - ou même les Mandingues - était une carrure athlétique enviable.

Nous évitons les « propriétaires uniques » agaçants qui abordent presque tous les nouveaux arrivants avec des stratagèmes imaginatifs pour soustraire des francs à la communauté financière africaine, alias des francs CFA, ou des paiements forcés dans d'autres devises bien plus célèbres.

Depuis l'aéroport, nous avons parcouru quelques kilomètres par voie terrestre et nous nous sommes installés dans l'une des zones de baignade à la périphérie de la ville. À l'intérieur de l'hôtel où nous nous sommes retrouvés, l'air est si épais et moisi qu'il nous oblige à respirer profondément. La nuit ne tarde pas à tomber et un sommeil encore plus lourd nous soulage de l'effort conscient de respirer.

Nous nous réveillons beaucoup plus tard que nous ne le voulions, regardant la plage devant nous, déjà sous une chaleur atroce qui grisonne le ciel et l'océan Atlantique en contrebas, parsemée des silhouettes noircies de gamins qui font la fête dans l'eau et de pêcheurs occupés .

Comme il arrive presque sans exception dans ces parties de l'Afrique, c'est un navigateur portugais qui y débarqua le premier.

C'était en 1444. Dinis Dias longeait l'embouchure du fleuve qui forme aujourd'hui la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. Il a continué jusqu'au point le plus occidental de l'Afrique, qu'il a nommé Cap-Vert et a atteint ce qui est maintenant l'île de Goeia, qu'il a appelée Ilha de Palma. Les Portugais n'ont pas tardé à l'utiliser comme comptoir commercial pour la région. Près de quarante ans plus tard, ils le dotent d'une chapelle - récemment transformée en commissariat - mais l'image conquise par le lieu est loin d'être catholique. C'est une autre raison pour laquelle nous tenons à le visiter.

L'itinéraire nous emmène dans la région de Soumbédioune, à l'autre extrémité de la presqu'île irrégulière remplie par Dakar et ses environs. De là, avec quelques-uns des bâtiments les plus modernes de la capitale derrière, nous embarquons sur un catamaran et terminons la courte traversée. A proximité immédiate de la destination finale, on aperçoit un fort arrondi auquel les Hollandais et les Français ont eu recours pour défendre l'île des incursions des autres et qui conserve le double nom de Nassau-Sainte Françoise.

Nous débarquons sur une petite jetée, surpeuplée d'enfants et d'adolescents locaux qui l'utilisent comme plate-forme de plongée. "Regarde, regarde, plus blanc!" tire l'un des baigneurs sur un Français envoyé de l'ancienne colonie. “Les photos sur l'île sont toutes payantes!” ils nous préviennent avec l'insolence que le groupe légitime. Contrairement à ce que nous pensions, la conversation était tout sauf banale. Désormais, à chaque image dans laquelle nous essayons de cadrer quelqu'un, ce résident évite sa présence, proteste sans ménagement contre l'enregistrement, ou leur donne un prix décourageant même s'il ne s'agit que d'un prix de passage.

Nous marchons sans hâte dans des ruelles de terre ou de sable, entre des bâtiments coloniaux colorés de briques, de peintures, de bougainvilliers et autres vignes feuillues. La visite s'arrête à la Casa dos Escravos, un monument conservé afin de perpétuer la mémoire des Africains emprisonnés, violés, vendus et prétendument expédiés de là vers les Amériques aux XVIIIe et XIXe siècles, un trafic infâme représenté par les célèbres « Portes sans Retour », avec un accès direct depuis les sombres donjons à l'océan Atlantique.

Le bâtiment colonial a été érigé en 1786, utilisé comme manoir par Ana Colas Pépin, une riche métisse franco-sénégalaise qui gardait des esclaves domestiques et, dit-on, en trafiquait même quelques autres, gardés au rez-de-chaussée de la maison.

Nous examinons une peinture murale qui illustre comment des esclaves ont été capturés dans la brousse, fouettés et transportés vers la côte, piégés par le cou et les pieds dans de longs convois humains, victimes du despotisme et de la cruauté.

La Maison des Esclaves a été rénovée à partir de 1970 avec le soutien de la France. Il revêt une forte signification spirituelle pour de nombreux visiteurs, en particulier les Afro-Américains descendants d'esclaves pris en Afrique de l'Ouest. Mais la dimension de leur rôle dans la traite négrière est la cible de vives polémiques.

D'un côté, les apologistes de Boubacar Joseph Ndiaye, décédé en 2009, l'ancien conservateur sénégalais du musée et principal défenseur qu'il est évident que la maison a été construite pour abriter un grand nombre d'esclaves et que 15 millions d'Africains seront passés par ses portes aux colonies de toutes les puissances coloniales.

Alors que nous les écoutons, les guides de leurs sujets prêchent la version du mentor de la maison : « après avoir franchi la porte, ils ont dit adieu à l'Afrique. Beaucoup ont essayé de s'échapper mais ceux qui ont essayé sont morts. Les chaînes qui les retenaient étaient si lourdes qu'elles provoquaient une noyade presque immédiate dans les eaux profondes autour de l'île. Et même s'ils résistaient, ils devraient encore échapper aux requins.

De l'autre côté de la dispute, Philip D. Curtain, professeur émérite d'histoire, également décédé en 2009, qui a écrit, en 1969, « The Atlantic Slave Trade » et plusieurs autres historiens et enquêteurs qui garantissent que le plus certain est que aucun esclave n'est passé par cette porte. Que le vrai point de départ se situait à 300 mètres et que les bateaux n'approcheraient jamais l'arrière de la maison des esclaves, inaccessible en raison des nombreux rochers, d'autant plus que l'île avait une jetée à proximité.

Ils soutiennent également que sur les 10 à 15 millions d'esclaves emmenés d'Afrique, il n'y a que des enregistrements sans équivoque que 26 300 ont traversé l'île, voire moins. C'est le cas du journal Le Monde, qui a exaspéré les autorités sénégalaises et plusieurs de leurs personnalités avec environ 500 à XNUMX expulsions par an.

Les partisans de Boubacar Joseph Ndiaye accusent ce courant de révisionnisme, de chercher à nier le rôle de l'île de Gorea dans l'histoire de l'esclavage.

On s'est rendu compte que Ndiaye avait immortalisé sa marque accusatrice dans le musée. Il convient de noter une photo d'elle en compagnie de Jean-Paul II et une inscription en français qui se traduit par «Mémoire triste et émouvante, nuit des temps. Comment l'effacer de la mémoire des Hommes ?

Jean-Paul II a prié à Goreia, en 1992. Il en a profité pour faire foi dans les paroles des historiens et demander pardon pour de nombreux missionnaires catholiques ayant été impliqués dans le trafic.

Et, malgré toutes les polémiques factuelles autour de l'île, des personnalités d'origines les plus diverses et d'innombrables chefs d'Etat ont fait et insistent pour renouveler sa mémoire. Nelson Mandela, déjà président sud-africain, lui a rendu visite. Bill Clinton et George W. Bush étaient sur l'île. La dernière, à peine 20 minutes, est un raid d'expédition que la BBC et d'autres chaînes médiatiques influentes ont accusés d'avoir dans le seul but de gagner les voix des électeurs noirs pour sécuriser les élections américaines. Barak et Michèle Obama étaient également présents.

Accra, Ghana

La capitale dans le berceau de la Gold Coast

Do débarquement des navigateurs portugais l'indépendance en 1957 a été suivie par les puissances qui ont dominé la région du golfe de Guinée. Après le XIXe siècle, Accra, l'actuelle capitale du Ghana, s'est installée autour de trois forts coloniaux construits par la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et le Danemark. À cette époque, elle est passée d'une simple banlieue à l'une des mégalopoles les plus dynamiques d'Afrique.
Elmina, Ghana

Le premier jackpot des découvertes portugaises

Au siècle. XVI, Mina générait à la Couronne plus de 310 kg d'or par an. Ce profit a suscité l'avidité des Pays Bas et d'Angleterre, qui se succédèrent à la place des Portugais et promouvèrent la traite négrière vers les Amériques. Le village environnant est encore connu sous le nom d'Elmina, mais aujourd'hui le poisson est sa richesse la plus évidente.

Sud de Belize

La vie étrange sous le soleil noir des Caraïbes

En route vers le Guatemala, on voit comment l'existence proscrite du peuple Garifuna, descendants d'esclaves africains et d'Indiens Arawak, contraste avec celle de plusieurs zones de baignade beaucoup plus aérées.

Lençóis da Bahia, Brésil

La liberté marécageuse du Quilombo de Remanso

Des esclaves en fuite ont survécu pendant des siècles autour d'une zone humide à Chapada Diamantina. Aujourd'hui, le quilombo de Remanso est un symbole de leur union et de leur résistance, mais aussi de l'exclusion pour laquelle ils ont été votés.
Volcan Ijen, Indonésie

Les esclaves du soufre du volcan Ijen

Des centaines de Javanais se rendent au volcan Ijen où ils sont consumés par des gaz toxiques et des charges qui déforment leurs épaules. Chaque tour leur rapporte moins de 30 € mais tout le monde est reconnaissant de leur martyre.
Fort-de-France, Martinique

Liberté, Bipolarité et Tropicalité

La capitale de la Martinique confirme une fascinante extension caribéenne du territoire français. Là, les relations entre les colons et les indigènes descendants d'esclaves donnent encore lieu à de petites révolutions.
Rhinocéros, PN Kaziranga, Assam, Inde
Safari
PN Kaziranga, Inde

La forteresse des Monoceros indiens

Situé dans l'état d'Assam, au sud de la grande fleuve Brahmapoutre, PN Kaziranga occupe une vaste zone de marais alluvial. Les deux tiers des rhinocéros unicornis dans le monde, il y a environ 100 tigres, 1200 éléphants et de nombreux autres animaux. Sous la pression de la proximité humaine et du braconnage inévitable, ce précieux parc n'a pas su se protéger des crues hyperboliques des moussons et de certaines polémiques.
Les jeunes marchent dans la rue principale de Chame, Népal
Annapurna (circuit)
Circuit des Annapurnas : 1er - Pokhara a ChameNépal

Enfin, en route

Après plusieurs jours de préparation à Pokhara, nous sommes partis vers l'Himalaya. L'itinéraire de randonnée ne commence qu'à Chame, à 2670 mètres d'altitude, avec les sommets enneigés de la chaîne de montagnes Annapurna déjà en vue. D'ici là, nous achevons un pénible mais nécessaire chemin de préambule à sa base subtropicale.
côte, fjord, Seydisfjordur, Islande
Architecture et Design
Seydisfjördur, Islande

De l'Art de la Pêche à la Pêche de l'Art

Lorsque les armateurs de Reykjavik ont ​​acheté la flotte de pêche de Seydisfjordur, le village a dû s'adapter. Aujourd'hui, il capture les disciples de l'art de Dieter Roth et d'autres âmes bohèmes et créatives.
Hauteurs tibétaines, mal d'altitude, montagne prévenir à soigner, voyage
Aventure

Mal de l'Altitude : c'est Pas Mal. C'est nul !

En voyage, il arrive que l'on se retrouve confronté au manque de temps pour explorer un lieu aussi incontournable que haut. La médecine et les expériences précédentes avec Altitude Evil dictent que nous ne devrions pas risquer de monter à la hâte.
chevaliers du divin, foi en l'esprit saint divin, Pirenopolis, Brésil
Cérémonies et Festivités
Pirenópolis, Brésil

Chevauchée de la foi

Introduite en 1819 par des prêtres portugais, la Festa do Divino Espírito Santo de Pirenópolis il agrège un réseau complexe de célébrations religieuses et païennes. Il dure plus de 20 jours, passés principalement en selle.
Mao Tse Tung, Dragon Heart, Place Tianamen, Pékin, Chine
Villes
Pékin, Chine

Le cœur du grand dragon

C'est le centre historique incohérent de l'idéologie maoïste-communiste et presque tous les Chinois aspirent à le visiter, mais la place Tianamen restera toujours dans les mémoires comme une épitaphe macabre des aspirations de la nation.
Cacao, Chocolat, Sao Tomé Principe, Ferme Agua Izé
Nourriture
São Tomé e Principe

Cocoa Gardens, Corallo et la Chocolaterie

Au début du siècle, São Tomé et Príncipe produisait plus de cacao que tout autre territoire. Grâce au dévouement de certains entrepreneurs, la production survit et les deux îles ont le goût du meilleur chocolat.
Culture
Marchés

Une économie de marché

La loi de l'offre et de la demande dicte leur prolifération. Génériques ou spécifiques, couverts ou à ciel ouvert, ces espaces dédiés à l'achat, la vente et l'échange sont des expressions de la vie et de la santé financière.
Sports
Compétitions

L'homme, une espèce à toute épreuve

C'est dans nos gènes. Pour le plaisir de participer, pour les titres, l'honneur ou l'argent, les concours donnent du sens au monde. Certains sont plus excentriques que d'autres.
Porche d'entrée à Ellikkalla, Ouzbékistan
En Voyage
Ouzbékistan

Voyage sur le pseudo-asphalte de Ouzbékistan

Des siècles passèrent. Des routes soviétiques anciennes et délabrées sillonnent des déserts et des oasis autrefois traversées par des caravanes de la Route de la soie. Soumis à son joug pendant une semaine, nous vivons chaque arrêt et incursion dans les lieux et paysages ouzbeks comme des récompenses routières historiques.
petit sujet
Ethnique

Hampi, Inde

À la Découverte de l'Ancien Royaume de Bisnaga

En 1565, l'empire hindou de Vijayanagar succomba aux attaques ennemies. 45 ans auparavant, il avait déjà été victime de la portugaisisation de son nom par deux aventuriers portugais qui l'avaient révélé à l'Occident.

Arc-en-ciel dans le Grand Canyon, un exemple de lumière photographique prodigieuse
Portefeuille de photos Got2Globe
Lumière Naturelle (Partie 1)

Et la Lumière a été faite sur Terre. Savoir l'utiliser.

Le thème de la lumière en photographie est inépuisable. Dans cet article, nous vous donnons quelques notions de base sur votre comportement, pour commencer, juste et uniquement face à la géolocalisation, l'heure de la journée et la période de l'année.
Monastère de Tawang, Arunachal Pradesh, Inde
Histoire
Tawang, Inde

La vallée mystique de la profonde discorde

À la limite nord de la province indienne d'Arunachal Pradesh, Tawang abrite des paysages montagneux spectaculaires, des villages ethniques de Mompa et de majestueux monastères bouddhistes. Même si ses rivaux chinois ne l'ont pas dépassé depuis 1962, Pékin regardez ce domaine dans le cadre de votre Tibet. En conséquence, la religiosité et le spiritualisme y ont longtemps partagé un fort militarisme.
L'île de Saona, République dominicaine, piscine Playa Palmilla
Îles
Île Saona, République Dominicaine

Une Savone aux Antilles

Au cours de son deuxième voyage vers les Amériques, Christophe Colomb a atterri sur une île exotique enchanteresse. Il l'a nommé Savona, en l'honneur de Michele da Cuneo, un marin savoyard qui l'a vu comme une caractéristique exceptionnelle de la grande Hispaniola. Aujourd'hui appelée Saona, cette île est l'un des édens tropicaux bien-aimés de la République dominicaine.

Aurores boréales, Laponia, Rovaniemi, Finlande, Fire Fox
Hiver Blanc
Laponie, Finlande

À la recherche du renard de feu

Unique aux hauteurs de la Terre sont les aurores boréales ou méridionales, phénomènes lumineux générés par les explosions solaires. Tu Sami indigènes de Laponie, ils croyaient que c'était un renard fougueux qui répandait des étincelles dans le ciel. Quoi qu'ils soient, même les près de 30 degrés sous zéro ressentis dans l'extrême nord de la Finlande ne pourraient nous empêcher de les admirer.
José Saramago à Lanzarote, Îles Canaries, Espagne, Glorieta de Saramago
Littérature
Lanzarote, Îles Canaries, Espagne

Le Radeau de Basalte de José Saramago

En 1993, frustré par le mépris du gouvernement portugais pour son oeuvre « L'Évangile selon Jésus-Christ”, Saramago a déménagé avec sa femme Pilar del Río à Lanzarote. De retour sur cette île canarienne quelque peu extraterrestre, nous retrouvons leur maison. Et le refuge de la censure auquel l'écrivain se trouvait voué.
Kogi, PN Tayrona, Gardiens du monde, Colombie
Nature
PN Tayrona, Colombie

Qui protège les gardiens du monde ?

Les natifs de la Sierra Nevada de Santa Marta croient que leur mission est de sauver le Cosmos des « Jeunes Frères », qui sont nous. Mais la vraie question semble être : « Qui les protège ?
Statue Mère Arménie, Erevan, Arménie
Automne
Erevan, Arménie

Une capitale entre l'Est et l'Occident

Héritière de la civilisation soviétique, alignée sur la grande Russie, l'Arménie se laisse séduire par les voies les plus démocratiques et sophistiquées d'Europe occidentale. Ces derniers temps, les deux mondes se sont heurtés dans les rues de votre capitale. De contestation populaire et politique, Erevan dictera le nouveau cours de la nation.
Singe hurleur, PN Tortuguero, Costa Rica
Parcs Naturels
PN Tortuguero, Costa Rica

Tortuguero : de la Jungle Inondée à la Mer des Caraïbes

Après deux jours d'impasse dus à des pluies torrentielles, nous partons à la découverte du Parc National de Tortuguero. Canal après canal, on s'émerveille devant la richesse naturelle et l'exubérance de cet écosystème marin fluvial costaricien.
Ulugh Beg, astronome, Samarkand, Ouzbékistan, A Space Marriage
Patrimoine Mondial UNESCO
Samarcanda, Ouzbékistan

Le sultan astronome

Petit-fils d'un des grands conquérants de l'Asie centrale, Ulugh Beg préférait les sciences. En 1428, il construit un observatoire spatial à Samarkand. Ses études sur les étoiles l'ont amené à nommer un cratère sur la Lune.
femelle et petit, traces de grizzly, parc national de katmai, alaska
Les personnages
PN Katmaï, Alaska

Sur les Pas du Grizzly Man

Timothy Treadwell a passé des étés d'un bout à l'autre avec les ours de Katmai. En voyageant à travers l'Alaska, nous avons suivi certains de ses sentiers, mais contrairement au protecteur fou de l'espèce, nous ne sommes jamais allés trop loin.
mini-snorkeling
Plages
Îles Phi Phi, Thaïlande

Retour à la Plage de Danny Boyle

Cela fait 15 ans depuis les débuts du classique routard basé sur le roman d'Alex Garland. Le film a popularisé les lieux où il a été tourné. Peu de temps après, certains ont disparu temporairement mais littéralement, mais aujourd'hui, leur notoriété controversée reste intacte.
Fort São Filipe, Cidade Velha, île de Santiago, Cap-Vert
Religion
Cidade Velha, Cap-Vert

Cidade Velha : l'ancienne des cités tropico-coloniales

C'était la première colonie fondée par les Européens sous le tropique du Cancer. À une époque cruciale pour l'expansion portugaise en Afrique et en Amérique du Sud et pour la traite négrière qui l'accompagnait, Cidade Velha est devenue un héritage poignant mais inévitable des origines capverdiennes.

White pass yukon train, Skagway, Gold Route, Alaska, USA
Sur Rails
Skagway, Alaska

Une Variante de la Fièvre de l'Or du Klondike

La dernière grande ruée vers l'or américaine est terminée depuis longtemps. De nos jours, des centaines de navires de croisière déversent chaque été des milliers de visiteurs bien nantis dans les rues bordées de boutiques de Skagway.
Buffles, île de Marajo, Brésil, buffles de police de Soure
Société
Île de Marajó, Brésil

Île aux Buffles

Un navire qui transportait des buffles de l' Inde il aura coulé à l'embouchure du fleuve Amazone. Aujourd'hui, l'île de Marajó qui les accueillait possède l'un des plus grands troupeaux du monde et le Brésil n'est plus sans ces bovins.
Saksun, Îles Féroé, Streymoy, avertissement
La vie quotidienne
Saksun, StreymoyIles Féroé

Le village féroïen qui ne veut pas être Disneyland

Saksun est l'un des nombreux petits villages magnifiques des îles Féroé que de plus en plus d'étrangers visitent. Elle se distingue par l'aversion pour les touristes de son principal propriétaire rural, auteur d'antipathies et d'attaques répétées contre les envahisseurs de ses terres.
Lac Manyara, Parc National, Ernest Hemingway, Girafes
Faune
PN Lac Manyara, Tanzanie

L'Afrique préférée d'Hemingway

Situé à l'extrémité ouest de la vallée du Rift, le Parc National du Lac Manyara est l'un des plus petits mais des plus enchanteurs et des plus riches en faune de Tanzanie. En 1933, entre chasse et discussions littéraires, Ernest Hemingway lui consacre un mois de sa vie tourmentée. Il a raconté ces jours de safari aventureux dans «Les vertes collines d'Afrique ».
Napali Coast et Waimea Canyon, Kauai, Hawaii Rides
Vols Panoramiques
Côte NaPali, Hawai

Les rides éblouissantes d'Hawaï

Kauai est l'île la plus verte et la plus pluvieuse de l'archipel hawaïen. C'est aussi le plus ancien. Alors que nous explorons sa côte de Napalo par terre, mer et air, nous sommes étonnés de voir à quel point le passage des millénaires n'a fait que la favoriser.